stressisgood

 

L'équipe de recherche réunie autour de Josef Penninger, directeur du nouvel institut de biotechnologie moléculaire (IMBA) de l'académie autrichienne des sciences, a découvert qu'une vie sans stress ferait vieillir notre corps beaucoup plus rapidement. Les résultats de leur étude a été publié dans le magazine scientifique Nature Cell Biology.
Dans des expériences sur des embryons de souris, les chercheurs ont inactivé le gène MKK7 qui produit une enzyme du même nom. Cette enzyme apparaît dans les cellules lorsque le sujet est stressé. Les embryons de souris dans lesquels les chercheurs avaient annihilé ce gène, ont montré des signes de vieillissement prématuré. Les cellules du foie par exemple, ne se multiplient plus. Ces résultats révèlent que l'enzyme MKK7 est un régulateur du vieillissement.
Le coeur des recherches de l'équipe de Penninger est d'étudier quelles sont les commutateurs génétiques qui conditionnent nos cellules pour qu'elles se multiplient ou se spécifient. Alors qu'une spécification trop précoce empêche le développement de notre organisme, une multiplicité trop élevée entraîne la création de tumeurs. Le stress permet de réguler ces deux fonctions des cellules et cet équilibre est nécessaire à notre survie.

 

Cette information est un extrait du BE Autriche numéro 42 du 4/03/2004 rédigé par l'Ambassade de France en Autriche. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com